August 16, 2021

Surf Ranch #6

J’attendais cette étape depuis septembre 2019, lorsque j’avais perdu en finale contre Lakey Peterson avec un sentiment mitigé sur les scores… Après l’Australie, je suis rentrée à la Réunion quelques jours au lieu d’aller au Salvador pour les championnats du monde ISA. J’ai eu une exemption à cause de mon genou encore sensible depuis Newcastle. Je me suis donc reposée et entrainée en conséquence pour être prête à 100% pour le Ranch. Simon m’a accompagnée pour cette étape un peu particulière, où beaucoup de détails se jouent sur l’organisation et la stratégie. J’ai eu droit à une dizaine de vagues d’entrainement les 3 jours avant l’épreuve, ce qui nous a permis de faire quelques réglages et retrouver les sensations. Une fois encore, l’imagerie mentale m’a permis de construire ma vague au millimètre sur la droite (deux manoeuvres pour se mettre dans le rythme, quelques secondes de barrel, 5 manoeuvres puis à nouveau un petit barrel et enfin une manoeuvre pour terminer), alors qu’en gauche, j’ai surfé davantage à l’instinct car le backside est toujours plus naturel…
J’ai pris la tête de la compétition dès mes premières vagues, ce qui m’a permis de lever le pied sur mes vagues 5 et 6 du final day, à l’inverse de Carissa Moore qui a surfé fort pour prendre les commandes. En demi, rebelote, j’ai repris la tête sur mes 2 premières vagues donc je n’ai pas eu à forcer inutilement sur les 2 autres. Carissa, alors 3ème, a dû produire son effort pour se qualifier en finale, ce qui compte sur des vagues de plus de 55 secondes… De mon côté, j’ai soigné ma récupération entre mes vagues avec du vélo et des massages aux jambes. En finale, j’ai commis une erreur sur ma première droite (j’ai voulu faire 6 manoeuvres entre les 2 tubes au lieu des 5 habituelles…) alors que Carissa avait surfé ses 2 vagues avant moi et avait obtenu de bons scores. J’ai en revanche fracassé la gauche dès ma première tentative (8,70 points). Sur son 2ème passage, Carissa semblait un peu touchée physiquement et poussait moins ses manoeuvres; elle n’a pas amélioré sa droite (8,33) et n’a pas été au top sur sa gauche (7,90). Il me fallait donc améliorer ma droite sur mon ultime passage et scorer 7,50 points. De toute la compétition, mes scores en droite étaient systématiquement au dessus (7,57 / 7,73 / 8,50)  quand j’ai surfé à fond. Je n’ai pas laissé passé l’occasion sur ma dernière droite: 7,93 points! Avant de m’élancer sur la gauche, j’ai entendu le speaker annoncer que j’avais le score qui m’offrait la victoire…
Au final, le dernier jour de compétition, je n’ai surfé à fond que les vagues importantes soit 6 vagues sur les 10. J’ai économisé beaucoup d’énergie et d’influx nerveux en faisant cela. Avec une récupération millimétrée entre mes vagues et cette stratégie de l’économie, je suis convaincue que c’était la seule option pour gagner. C’est chouette quand le plan fonctionne :)

fin Qual