February 14, 2022

Pipeline #1

La première manche du World Tour 2022 a eu lieu fin janvier début février sur le North Shore hawaiien, sur le fameux spot de Pipeline.
C’était une grande première pour les filles d’avoir une épreuve sur cette vague tellement exigeante. Avec la parité hommes-femmes qui était l’objectif de la WSL ces dernières années, le calendrier est désormais commun pour tout le monde. Donc bye bye Maui et bienvenue Pipeline et Teahupo’o!
Si la vague en elle même difficile à appréhender, l’autre paramètre important est la foule à l’eau. Quand le spot se réveille, tout le monde veut avoir sa vague. Pour une première apparition sur le spot, cela a été compliqué, pour moi et pour toutes les filles, d’avoir une bonne vague. Même en restant 3 heures à l’eau, difficile de se faire sa place. C’est donc en série à 3 dans l’eau qu’il fallait tenter quelque chose…
Plus à l’aise sur les tubes frontside, mon choix s’est naturellement tourné vers Backdoor où la sélection de vague est relativement complexe. Je n’ai pas eu de bons scores au 1er tour, comme beaucoup de filles, mais j’ai pu prendre mes marques. En terminant 2nde derrière Isabella Nichols, je me suis assuré une place au 3ème tour.
Au tour suivant, face à Molly Picklum, les vagues étaient plus consistantes. Dans ces conditions, Backdoor était vraiment une belle option qui nécessitait beaucoup d’engagement. Après avoir multiplié les tentatives, j’obtiens finalement ma place en quart grâce à 2 bons scores 6,67 et 6,27.
Le quart de finale a été ma série la plus frustrante. Les vagues mettaient beaucoup de temps à arriver, il fallait savoir être patiente. Je l’ai été, tout en essayant de me procurer des opportunités. A 30″ de la fin, j’ai le score et la priorité mais Lakey Peterson se place en dessous alors je viens la coller. Quand une vague arrive, je sais qu’elle n’a pas de potentiel mais Lakey se mets à ramer et je me sens obligée de la contrer en usant ma priorité. Une fois debout sur ma planche, le constat est clair: la vague est pourrie et la série est juste derrière. Lakey démarre sur le buzzer et obtient logiquement son score. C’est une erreur bête car je n’ai pas suffisamment écouté mon instinct, mais c’était très bien joué de la part de Lakey. Je termine donc 5ème et j’enchaine avec Sunset dès la semaine prochaine (11-23 février).

 

R1R3

quart

Photos WSL